123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

I LOVE THE WHOLE WORLD.jpg

Art

Who are you Dorothy MacGowan?

Hélène Borderie

Photo de l'exposition William Klein à La Villa Noailles 2016 by Hélène Borderie

Photo de l'exposition William Klein à La Villa Noailles 2016 by Hélène Borderie

Ses tâches de son et ses dents de lapin. Son tout petit filet de voix avec cet accent qui cabosse les mots et les rend drolatiques.

Souvenir d'elle, sublime et hiératique, coiffée d'un casque de cheveux bruns, essayant de se frayer un chemin à travers les hommes qui l'abordent dans les rues de Paris. Elle les rembarre, hautaine, sûre d'elle. Elle est une princesse, convoitée par un prince ténébreux qui se meurt d'amour pour elle.

Qui est elle? Tous la harcèlent pour le savoir, mais n'écoutent pas ses réponses, sa tristesse d'avoir été si souvent prise en photo que son âme lui a été volée. Leurs fantasmes la travestissent : la fille perdue, la jolie idiote, le porte-manteau , la pauvresse attendant son pygmalion, la gamine anodine sortie de nulle part...Insaisissable Polly Maggoo.

Elle est surtout cette jeune fille en pyjama, qui traine au lit et s'enregistre sur son Revox. Une gamine des 60's dans sa chambre de bonne, qui rêvasse. Elle joue;sa vie est un jeu. Son nom est une farce sortie d'une comptine enfantine, un truc impossible à écrire qui ressemble au patronyme d'un vieux marin irlandais. Ça l'amuse Polly en fait tout ce ramdam parce qu'elle sait que ce n'est pas fait pour durer, comme ces robes qu'on lui fait porter. Polly est changeante parce qu'elle sait que ce qui ne change pas finit par mourir. La mode c'est la vie.

La mode l’éjecte? Son prince se trompe de porte? Tant pis Polly rit et redevient Dorothy.

Polly est Dorothy, mais qui est Dorothy?

Agnes Martin, la couleur des sentiments

Hélène Borderie

Fascinante perfection du trait, immensité de la toile. S'absorber dans ce rythme linéaire, ces points blancs parfaitement espacés sur le brun du papier, ces aplats qui se brouillent en leurs bords.

Y reconnaitre la nature à son état brut et ressentir l'espace, la sècheresse de l'air et le poudreux de la terre du désert. S'évader dans cet espace crée et faire résonner la mémoire et les sensations oubliées avec le présent.

Impregner sa rétine de la beauté du travail d'Agnès Martin et en garder une petite trace sur tout ce que l'on regarde, comme lorsqu'on a trop fixé le soleil.

Agnes Martin Untitled #3 1974 Acrylic, graphite and gesso on canvas Des Moines Art Center, Iowa

Agnes Martin
Untitled #3 1974
Acrylic, graphite and gesso on canvas

Des Moines Art Center, Iowa

image de couverture : Agnes Martin I Love the whole world 1999 Acrylic paint and graphite on canvas - Tate and National Galleries of Scotland